Santé sécurité au travail

Tuyauterie et plomberie : des métiers à risques

Travailler comme tuyauteur ou soudeur en tuyauterie comporte des risques importants pour la santé. La CNESST nous confirme que le type de travaux que nous réalisons quotidiennement sur les chantiers atteint un niveau de risque élevé presque à la limite des tâches représentant un risque extrême. Cet organisme a réalisé une analyse de notre secteur où elle a répertorié et analysé les accidents du travail et les maladies professionnelles survenus dans nos métiers entre 2002-2011. Ça nous donne un bon portrait de la situation.

Principales blessures

Les principales blessures subies dans nos métiers sont les suivantes :

  • 47 % aux muscles, tendons, ligaments, articulations ;
  • 14 % aux os, aux nerfs ou à la moelle épinière ;
  • 13 % au système musculo-squelettique (muscles qui provoquent le mouvement des os) ;
  • 12 % des plaies ou contusion.

Notre dos, nos jambes et nos épaules sont les endroits de notre corps où nous sommes le plus blessés. Ces blessures sont principalement causées par :

  • Un effort excessif ;
  • Chute à un niveau inférieur ou au même niveau ;
  • Frappé par un objet ;
  • Réaction du corps.

En moyenne, chaque accident subit dans les métiers de la plomberie ou de la tuyauterie occasionne 111 jours d’absence au travail. Ce n’est pas rien.

À quel moment arrivent les accidents du travail ?

Janvier, mars et juin sont les mois où il se produit le plus d’accidents dans nos métiers. La journée du lundi semble être celle qui est le plus à risque.

Des données qui parlent et qui nous montrent à quel point la santé et la sécurité au travail doit occuper la première place sur nos chantiers.

Pour en savoir plus sur cette étude, cliquez ici.

Maladies professionnelles – souvent irréversibles

Les maladies professionnelles sont insidieuses. On ne s'en aperçoit pas, mais vient au moment donné, où nous constatons une perte d'audition, une toux récurrente, un examen pulmonaire inquiétant,...  Bref, les maladies professionnelles se développent très souvent sur une longue période; au contraire de l'accident du travail qui est soudain et immédiat.

Nos métiers sont très exposés à plusieurs d'entre elles dont la surdité professionnelle. La surdité est irréversible, mais elle n'est pas mortelle. Par contre, la silicose ou les cancers reliés à l’amiante sont fatals. À ce sujet, entre 2002 et 2011, sur 19 décès dont la cause était attribuable à une substance ; neuf décès mettaient en cause des tuyauteurs ayant développé un mésothéliome ou une tumeur maligne dus à l’amiante. Nos métiers sont parmi les plus à risques dans l'industrie de la construction.

Ces deux substances se retrouvent sur plusieurs chantiers sur lesquels vous êtes appelés à travailler. Elles sont très souvent difficiles à identifier.

Amiante

Si certains travaux présentent un danger élevé, d’autres sont à faible risque; d’où l’importance de bien connaître la nature des travaux avant de commencer.

L’adoption de mesures de protection adéquate en dépend. Pour en savoir davantage sur l'amiante et les mesures à prendre, cliquez ici.

Silice

Être exposé à la silice entraîne des risques importants pour sa santé. Il ne faut pas seulement mettre les appareils respiratoires, il faut surtout les UTILISER CORRECTEMENT. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Vivre avec la silicose est un drame pour vous et toute votre famille. Aucun retour en arrière n’est possible. Pour en savoir plus, nous vous invitons à visionner une vidéo de Michel Labrie qui est atteint de silicose. Vous n’avez qu’à cliquer ici pour accéder à ce document. Ça donne à réfléchir.

Des agents d’affaires à votre service

En cas de doute, n’hésitez pas à communiquer avec votre agent d’affaires qui s’assurera que les travaux que vous avez à effectuer se font dans les règles. Il n’y a pas de chances à prendre, que ce soit la surdité, les maladies reliées à l’amiante et à la silice, ... elles sont sournoises et apparaissent souvent des années après y avoir été exposé.

Dernières nouvelles

Liens utiles

Calendrier
Une force en action depuis plus de 100 ans